6 septembre 2016

RVER : les employeurs sont intéressés!

Les lecteurs assidus de ce blogue se souviendront sans doute que la Loi sur les régimes volontaires d’épargne-retraite (RVER) est entrée en vigueur en juillet 2014. Le gouvernement du Québec a créé le RVER parce qu’au Québec, plus de la moitié des travailleuses et travailleurs n’ont pas de régime de retraite au travail. Pour ces personnes, il faut plus de discipline pour mettre de l’argent de côté. Le RVER vient faciliter le processus d’épargne. Mais, pour assurer le succès de sa mise en place, le rôle de l’employeur est essentiel.

À quelques semaines de la première date butoir, soit le 31 décembre prochain pour les entreprises de 20 personnes et plus, qu’en est-il de l’implantation des régimes volontaires d’épargne-retraite dans les entreprises du Québec? Bonne nouvelle! Nos statistiques indiquent que la mise en place a connu une croissance constante au cours des derniers mois.

Je vous rappelle que la Loi sur les régimes volontaires d’épargne-retraite oblige les entreprises de plus de 5 employés qui n’offrent pas de régime de retraite à leur personnel à mettre en place un RVER. Au 30 juin 2016, pas moins de 2 226 entreprises en avaient déjà mis un en place. Le nombre de participants à un RVER a même triplé au cours de la dernière année pour atteindre 15 864.

 N’oublions pas que ces employeurs ont choisi le RVER pour ses avantages par rapport à d’autres types de régimes. À titre d’exemple, l’employeur n’est pas obligé de cotiser à un RVER. Toutefois, s’il le fait, contrairement aux cotisations qu’il verserait à un REER collectif, celles versées à un RVER sont déductibles du revenu imposable de l’entreprise et n’entraînent pas de taxe sur la masse salariale. Voilà un incitatif intéressant!

Une autre bonne nouvelle? C’est de constater que plusieurs entreprises n’ont pas attendu la date butoir avant de passer à l’action. Par leur initiative, elles contribuent déjà à bâtir une meilleure retraite à des milliers de travailleurs. Comme Retraite Québec a à cœur la sécurité financière à la retraite de la population québécoise, on ne peut faire autrement que d’en être satisfait.

Mais attention, le succès du RVER ne se limite pas spécifiquement au taux de participation des employeurs et des employés à ce régime de retraite. En effet, les entreprises pourraient plutôt choisir de mettre en place un autre type de régime, comme un régime de retraite simplifié ou un REER collectif. L’objectif, c’est d’offrir une meilleure retraite au plus grand nombre possible de travailleurs en créant une habitude d’épargne (épargner tôt et régulièrement), peu importe le type de régime.

Dans le but d’atteindre cet objectif, Retraite Québec tiendra, à la fin du mois de septembre prochain, une campagne d’information pour rappeler la date butoir et les obligations des employeurs de 20 personnes et plus qui n’offrent aucun régime d’épargne collectif.

Les entreprises visées par la loi doivent offrir un RVER au plus tard :
  • le 31 décembre 2016, pour les entreprises ayant 20 employés visés ou plus 
  • le 31 décembre 2017, pour les entreprises ayant de 10 à 19 employés visés 
  • à la date déterminée par le gouvernement, pour les entreprises ayant de 5 à 9 employés visés à leur service (pas avant 2018) 

Pour en savoir plus sur le RVER, je vous invite à consulter le www.rver.gouv.qc.ca.

7 commentaires:

  1. Bonjour! Quel etait l'actif sous gestion des RVER au 30 juin 2016?

    RépondreEffacer
  2. Au 30 juin 2016, l'actif était de 9 327 534 $.

    RépondreEffacer
  3. Bonjour,
    Avez-vous le pourcentage d'employeur qui ont participé à leur RVER jusqu'à présent? Morneau Shepell parle de 5% dans un article publié dans les affaires aujourd'hui(http://www.lesaffaires.com/dossier/rver-le-decompte-est-commence/la-participation-au-rver-est-moindre-que-prevu/589868). Pouvez-vous confirmer ce chiffre? Merci!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Nous n'avons pas le nombre d’employeurs cotisant à un RVER car nous recevons des déclarations annuelles de renseignements pour chaque administrateur et non pour chaque employeur.

      Effacer
    2. Merci! Avez-vous un ordre d'idée cependant? Retraite Québec sera-t-elle éventuellement capable de fournir cette information ou une information approximative pour évaluer les retombés du RVER? Pour faire le bilan? Est-ce que 5% comme l'affirme Morneau Shepell semble plausible?
      Encore une fois, merci!

      Effacer
  4. Actuellement, nous ne possédons pas cette information.

    RépondreEffacer

Abonnez-vous au Blogue de Frédéric Lizotte!