31 mars 2015

Travailler ailleurs qu’au Québec : les répercussions sur la retraite

On entend parler de plus en plus de gens qui partent travailler dans l’ouest du pays, de professionnels qui sont détachés dans d’autres pays par leur entreprise, etc. Le Québec n’est pas en reste puisqu’il accueille chaque année des travailleurs en provenance d’autres provinces et de l’extérieur du Canada. Qu’en est-il de leurs droits concernant le Régime de rentes du Québec? Laissez-moi faire la lumière sur ce sujet.

Travailler au Canada 

Connaissant plusieurs personnes qui vivent une situation semblable, je sais que le sujet de la retraite amène son lot de questions. Pour y voir plus clair, prenons l’exemple de Brigitte et celui de Lawrence.

Brigitte vit et travaille en Alberta depuis maintenant 22 ans. Pour sa retraite, elle songe à revenir s’installer à Montréal, où elle a commencé sa carrière. Lawrence, lui, travaille actuellement à Québec, mais retournera travailler en Ontario pour y terminer sa carrière.

Qu’ont-ils en commun? Au cours de leur carrière, ils auront tous les deux cotisé aux 2 régimes publics, c’est-à-dire au Régime de rentes du Québec (RRQ) et au Régime de pensions du Canada (RPC).

Dans de telles situations, ce n’est pas toujours évident de savoir quoi faire. Alors, si vous êtes un travailleur qui se trouve dans cette situation ou si vous connaissez quelqu’un qui y est, je vous résume l’essentiel en 2 points :
  1. Le RRQ et le RPC sont des régimes équivalents. Le Régime de pensions du Canada est l'équivalent du Régime de rentes du Québec dans les autres provinces du Canada. Si vous travaillez au Québec, vous cotisez probablement au Régime de rentes du Québec. Ailleurs au Canada, c’est plutôt au Régime de pensions du Canada que vous cotisez.

    Lorsque vous demanderez votre rente de retraite, après 60 ans, la Régie des rentes du Québec ou Service Canada tiendra compte des cotisations versées aux 2 régimes pour établir le montant de votre rente de retraite. Vous n’êtes donc perdant en aucun cas.
  2. La demande de rente de retraite est faite en fonction de votre lieu de résidence. Si vous avez cotisé aux 2 régimes, c’est votre lieu de résidence au moment où vous faites votre demande de rente de retraite qui détermine si vous devez faire votre demande auprès de la Régie ou de Service Canada. Dans notre exemple, Brigitte devra faire sa demande à la Régie des rentes du Québec puisqu’elle sera à Montréal, alors que Lawrence, qui sera en Ontario, la fera plutôt auprès de Service Canada

Amusons-nous un peu en poussant notre exemple un peu plus loin. Au lieu de partir pour l’Ontario, Lawrence reçoit une offre d’une entreprise américaine et décide plutôt de quitter le Québec pour les États-Unis. Heureux en Floride, il décide de s’y établir pour de bon et d’y passer ses vieux jours. Comme il réside à l’extérieur du Canada au moment de demander sa rente de retraite, a-t-il droit à une rente du RRQ ou du RPC? Si oui, auprès de quel organisme doit-il en faire la demande?

Rassurez-vous, la réponse est oui ! Comme il a suffisamment cotisé au RRQ, il a droit à une rente de retraite. Dans pareil cas, la demande doit être faite en fonction de la dernière province où il a résidé. Puisque sa dernière adresse était au Québec, c’est auprès de la Régie qu’il doit demander sa rente de retraite.

Travailler à l’extérieur du Canada 

Si vous avez travaillé à l’extérieur du pays, il est également possible que vous ayez droit à une pension étrangère. Compliqué, me direz-vous? Pas nécessairement! La Régie a conclu des ententes de sécurité sociale avec plus d’une trentaine de pays. Ces ententes donnent à la Régie le droit d’échanger des renseignements avec ces pays pour vous permettre de recevoir des prestations du régime étranger ou encore de devenir admissible à des prestations du Régime de rentes du Québec. Informez-vous auprès de notre Bureau des ententes de sécurité sociale.

Travailleurs étrangers 

Si vous travaillez temporairement au Canada et que vous cotisez au RRQ ou au RPC, sachez que, même lorsque vous quitterez le pays, vous conserverez tous les droits que vous avez acquis en vertu de l'un ou l'autre régime. Au moment de la retraite, vous pourrez demander votre rente en fonction de la dernière province où vous avez résidé. Si c’est au Québec, vous ferez donc votre demande à la Régie.

J’espère que ces renseignements vous auront aidé à mieux comprendre ces situations. Mon conseil : en cas de doute, informez-vous! C’est votre argent, et vous y avez droit.

https://www.pinterest.com/pin/409123947375410974/

5 commentaires:

  1. J`ai pris ma retraite il y a un peu plus de 20 ans et j`avais travaillé en Europe,y compris les service militaire.Un fonctionnaire de l`état du québècois m`a rencontré et ensemble nous avons fait ma reconstitution de carrière et cela en vertu des ententes de sécurité sociale.J`ai été surpris de la simplicité et de la rapidité des résultats. Merci.

    RépondreSupprimer
  2. Vous indiquez que les régimes sont équivalents, pourtant dans le calcul déterminant le montnat à recevoir, le RPC peut enlever jusqu'à 17% des années de moindre cotisation alors que le RRQ demeure à 15%. De plus un cotisant au RPC cotise moins qu'un cotisant au RRQ. Comment alors pouvez-vous qualifier d'équivalent les deux régimes ? Ex: un militaire cotise toute sa carrière au RPC sauf pour quelques année dans sa jeunesse ou il aurait cotiser au RRQ avec un autre employeur. S'il demeure au QC lors de sa demande, ne serait-il pas pénalisé s'il fait sa demande au RRQ ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez raison sur le fait que le RPC peut retrancher jusqu’à 17% des années de moindre cotisation alors que le RRQ demeure à 15%. Sachez toutefois qu’il existe aussi d’autres petites différences pour les « autres » prestations (décès, invalidité, conjoint survivant) qui pourraient être plus ou moins avantageuses selon certains événements de votre vie.

      Supprimer
  3. Si je ne reviens plus au Québec pour peut importe la raison est ce que je peux réclamée la totalité de mes cotisation avant retraite?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela dépend de l'endroit où vous demeurez. Au moment de la retraite, vous pourrez soit demander que vos cotisations au Régime de rentes du Québec s'ajoutent à celles du régime public auquel vous participez, soit demander que l'on vous verse une rente du Régime de rentes du Québec.

      Supprimer

Abonnez-vous au Blogue de Frédéric Lizotte!