29 février 2016

Trop tard pour cotiser à son REER. Vraiment?

La saison des REER vient tout juste de se terminer. Vous aviez l’intention de cotiser à un REER pour réduire votre impôt pour l’année 2015? Sachez qu’il est maintenant trop tard. Vous deviez le faire avant le 29 février à minuit. Vous devrez maintenant patienter jusqu’à l’an prochain pour pouvoir profiter d’une économie d’impôt.

Je ne connais pas votre situation, mais, pour ma part, j’ai attendu à la dernière minute cette année pour cotiser à mon REER. Oui oui, vous pouvez le dire, je suis un cordonnier mal chaussé! Pourquoi avoir tant attendu? Je l’ignore. Probablement par négligence. Après tout, pourquoi cotiser à un REER aujourd’hui alors qu’on peut le faire demain?

En effet, il n’y a pas mille solutions pour cotiser à un REER : ou bien on y cotise périodiquement tout au long de l’année, ou bien on le paie en entier, en espérant bien entendu qu’on ait suffisamment d’argent.

Je peux humblement vous confirmer qu’il est beaucoup plus facile de contribuer à un REER de façon régulière que d’opter pour un investissement unique. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si la majorité des établissements financiers vous proposent différents plans d’épargne périodiques. Peu importe le nom qu’on leur donne, ces plans offrent à peu près tous les mêmes avantages. En voici quelques-uns :

Une bonne planification budgétaire. Vous fixez à l’avance le montant et la fréquence de vos versements selon votre capacité de payer.

Des prélèvements automatiques. L’argent est prélevé automatiquement dans votre compte et vous n’avez rien d’autre à faire. Si l’argent vous brûle les doigts, il peut s’agir d’une excellente façon de réduire vos tentations.

Des réductions d’impôt immédiates. Si vos cotisations sont prélevées directement sur la paie, vous économiserez immédiatement de l’impôt. Vous n’aurez donc plus besoin d’attendre la production de votre déclaration de revenus.

L’avantage de l’intérêt composé. Votre argent commencera à fructifier à chaque versement. Informez-vous sur la magie des intérêts composés. Les effets des intérêts composés sur vos placements pourraient sans doute vous surprendre.

Et la bonne nouvelle dans tout ça? Il reste encore 12 mois pour cotiser à votre REER pour l’année financière 2016. Pour ma part, je profiterai de 2016 pour revoir mes stratégies avec ma planificatrice financière, et, croyez-moi, l’épargne périodique en fera partie. Je ne me ferai pas avoir une deuxième année de suite!

Je vous invite aussi à faire de même parce le temps des REER, c'est maintenant et en tout temps!

3 commentaires:

  1. Excellent article.
    Et certaines institutions d'assurances financières offrent aussi ce service de prélèvement à la source comme La Capitale par exemple (il y en a d'autres).
    Sinon, voir avec votre banque ou une Caisse pour qu'à chaque paie un montant soit déposé dans un REER; dans ce cas il n'y a pas l'avantage de la déduction d'impôts à la source mais une facilité de gestion.

    RépondreSupprimer
  2. Oui, l'épargne systématique c'est bon. Mais le faire dans le REER, par nécessairement. Cessons de laisser croire à tous et chacun que le REER est le meilleur outil, alors que c'est FAUX. Comme le disait si bien M. Golombek tout cela découle uniquement de cet AVEULGANT remboursement. Or, ne vous faites pas avoir car les probabilités d'obtenir un taux d'imposition plus élevé à la retraite est beaucoup plus élevé que ce que les "spécialistes" prétendent. C'est juste qu'ils ne comprennent pas suffisamment bien la fiscalité.

    Voir les courbes de M. Laferrière ainsi que le site de Finances d'OR pour décortiquer le vrai du faux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour M. Robert.
      L’idée sous-jacente à ce billet de blogue était de profiter de la fin de la période de cotisation REER 2016 pour aborder l’épargne automatique.

      En lien avec votre commentaire, je vous réfère au billet « Planifier sa retraite en se basant sur des rumeurs: danger! » dans lequel je mentionne que c’est une erreur de penser que le REER est le meilleur outil d’épargne pour ne pas payer d’impôt (mythe no2).

      Supprimer

Abonnez-vous au Blogue de Frédéric Lizotte!