30 janvier 2017

La retraite, c’est la vie qui continue…

Les chiffres sont là pour le démontrer… un arrêt complet du travail ne correspond plus à la définition que la plupart d’entre nous ont de la retraite. Est-ce un bien ou un mal? Ni l’un ni l’autre. D’ailleurs, il m’apparaît plutôt étonnant qu’il ait fallu si longtemps pour comprendre que le mot retraite ne pouvait pas avoir la même définition pour tout le monde.

Le Sondage 2016 sur la sensibilisation à l’autonomie financière de la retraite, mené par Retraite Québec auprès des travailleurs âgés de 35 à 49 ans, nous apprend que :
  • 59 % des travailleurs veulent se retirer progressivement du marché du travail; 
  • 18 % des travailleurs préféreraient changer d’emploi plutôt que de prendre leur retraite; 
  • moins du quart des travailleurs (22 %) pensent se retirer définitivement du marché du travail. 
On y apprend aussi que plus de la moitié des travailleurs pensent qu’ils prendront leur retraite à 65 ans ou après.

Ces résultats sont cohérents avec plusieurs phénomènes sociaux tels que l’augmentation de l’espérance de vie et l’entrée plus tardive sur le marché du travail. Mais, est-ce que cela pourrait aussi être lié au fait que nous avons un peu peur de la retraite?

Disons-le, l’image que l’on se fait de la retraite est peu réaliste. Par exemple, passer un an sur un voilier au soleil ou faire le tour du monde. Quand on prend quelques minutes pour faire ses calculs, on se rend bien compte que ce sont des projets onéreux. Et, malheureusement, bien peu de gens peuvent les concrétiser.

Si faire ses calculs nous ramène brutalement à la réalité, cela a au moins l’avantage de nous faire réfléchir sur ce que nous pouvons réellement faire à la retraite. Et c’est cela qui parfois nous angoisse. Il faudra les meubler d’activités, ces journées sans travail! Et, très vite, on se rend compte que la vie coûte cher.

Quel est le remède contre le blues de la retraite? Il n’y en a qu’un seul : planifiez-la intelligemment en prévoyant des projets réalistes que vous pourrez vous permettre sur le plan financier. Ne prévoyez pas faire ce que vous ne faites pas actuellement; ce serait vous mentir à vous-même. Car, n’oubliez pas, la retraite, c’est la vie qui continue…

14 commentaires:

  1. Bonjour

    Je suis en accord avec ce que vous dites Pour moi j'ai 70 ans et je travaille encore 1 journée par semaine comme concierge dans une commission scolaire et je dois dire que cela me procure du bien mentalement et même physiquement même si cela commence a être un peu plus difficile qu'a l'âge de 40 ans J'attend que mon corps me parle pour arrêter de travailler

    RépondreSupprimer
  2. Excellent article, je suis sur le marché du travail depuis bientôt 50 ans, j'ai souvent pensé à la retraite, mais voilà plus j'avance en âge, plus j'aime travailler. Je trouve dommage que les promotions et l'avancement de carrière ce n'est plus pour nous lorsque nous avons atteint "un certain âge".

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour, Avez-vous des séances d'informations gratuites pour la RRQ en Ontario ? Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, les séances RRQ de Retraite Québec sont offertes uniquement au Québec.

      Supprimer
    2. Pas reçu relevé pour l'impôt mon épouse oui il y a deux semaines normalement ont le reçois ensemble?

      Supprimer
    3. C'est possible que vous ne l'ayez pas encore reçu. Toutefois, si dans la semaine du 20 février 2017 vous ne l'avez toujours pas reçu, n'hésitez pas à nous contacter.

      Supprimer
  4. Merci bien a VOUS. j ai 57 ans.Je suis retraité cette année janvier 2017.Pour VOUS.Je demanderais La rente de Québec a 60 ans ou 65 ans.Mille fois mercis de votre conseil..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, cette décision revient à chacun. Voici un lien pouvant alimenter votre réflexion : http://www.rrq.gouv.qc.ca/fr/retraite/rrq/Pages/age_retraite.aspx

      Supprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blogue.

    RépondreSupprimer
  6. vous dites que plus de la moitié des travailleurs prendront leur retraite passé 65 ans. Pour beaucoup de travailleurs ce n'est pas un choix car il n'ont tout simplement pas les moyens financier de la prendre avant 65 ans.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entièrement d'accord avec vous. La majorité des gens n'ont pas les moyens de la prendre.

      Supprimer
    2. Il ne faut pas perdre de vue qu'il s'agit d'une "intention". Dans les faits, l'âge moyen auquel les gens demandent leur rente de retraite du Régime de rentes du Québec est de 62 ans.

      Supprimer
  7. J'ai pris ma retraite de la Fonction publique après 35 ans de services il y a 9 ans; un vendredi. Un autre boulot m'attendait le lundi suivant. J'arrive à 65 ans et je prend une "vraie" retraite avec un projet d'écriture cette fois. Mon épouse doit aussi prendre une décision en ce sens et elle fait de l'anxiété de devoir quitter son emploi. Chaque personne vit une situation différente mais la question $ et emploi du temps est partagée par tous.

    RépondreSupprimer
  8. Je viens de prendre ma retraite. J'ai grandi et épargné pour le concept Liberté 55. Le goût de travailler après 55 ans revient à chacun. Mais ce qui est vrai est que la vie continue comme avant. Ce qu'on ne faisait pas avant n'a pas vraiment raison de se faire une fois à la retraite.

    Chose certaine, bien heureux de ma décision.

    RépondreSupprimer

Abonnez-vous au Blogue de Frédéric Lizotte!